Charles Michel démissionne

Après de nombreux blocages et une motion de méfiance soutenue par le sp.a, le PS et les verts, le premier ministre Charles Michel a annoncé qu’il allait présenter sa démission au roi. Le Roi, lui, a suspendu sa réponse. Nouveau feuilleton à la belge ! À suivre…

Blocages aussi au gouvernement

Alors que ce vendredi 14 décembre s’annonce comme une grosse journée de blocages et d’actions syndicales par le front commun interprofessionnel, au gouvernement, les choses aussi semblent vouloir se bloquer. Une coalition PS-N-VA semble s’être liguée pour enjoindre Charles Michel à demander la confiance du parlement. Bart De Wever et Elio Di Rupo seraient-ils devenus des amis ?

Michel II enchaîne déjà les obstacles !

À peine lancé, le gouvernement Michel II enchaîne déjà les obstacles : la N-VA réclame une motion de confiance, le PP brandit la motion de méfiance et la FGTB savoure sa semaine d’actions qui s’achèvera en apothéose vendredi, prévue de longue date mais qui n’aurait pas pu mieux tomber.

Charles Michel ira à Marrakech

La crise gouvernementale suite à la signature de la Belgique au pacte des migrations continue. Le gouvernement a obtenu un accord avec d’autres partis que la N-VA, qui fait toujours front. Néanmoins, les partenaires ont décidé de continuer ensemble, sans que le gouvernement ne saute. Charles Michel ira donc bien représenter la Belgique à Marrakech, mais sans le soutien de la N-VA. A suivre…

Crise au gouvernement !

C’est la crise au gouvernement de Charles Michel ! Alors que tout semblait rouler pour le vote du pacte des migrations, la N-VA de Bart De Wever fait un blocage et une campagne nauséabonde pour bloquer le processus. La majorité gouvernementale survivra-t-elle à cette énième fronde des séparatistes ? A côté de cela, à la COP24, alors que et Charles Michel et Marie-Christine Marghem avaient dit  soutenir la marche pour le climat des 75000 personnes, la Belgique rechigne et traîne la patte pour signer un accord contraignant. Les raisons invoquées par la ministre fédérale ? Les régions. La colère gronde.

Nuls en math !

Une récente enquête a révélé que le niveau des élèves en math était particulièrement médiocre. Ceci expliquerait peut-être les réponses des partis politiques à chaque élection !

La FGTB menace de mettre le PS dehors !

Pour la FGTB de Liège, avec en tête Geoffrey Goblet, le PS a fait trop d’alliances avec le MR lors des pactes de majorité après les élections communales. L’organisation syndicale menace donc les sections locales du PS (à Liège et à Verviers pour le moment) de les expulser de leurs locaux ! Pour le syndicat, le PS aurait davantage dû s’allier avec des partis plus à gauche, comme Ecolo ou le PTB.