L’armée face au gilets jaunes

La France déploie l’armée sur les sites sensibles pour éviter les dérapages lors de l’acte 19 des gilets jaunes. L’armée s’est dite prête à ouvrir le feu si nécessaire. La tension est à son comble. Vers un Tian’anmen à la française sur les Champs Elysées ?

Crèches et F-35 !

La ministre de la petite enfance, Alda Greoli, a annoncé la création de places dans les crèches et la modification des tarifications, adaptées aux revenus des parents, pour favoriser les bas revenus. De son côté, le gouvernement fédéral a tranché pour le prochain achat de ses avions de chasse, destinés à remplacer les F-16. C’est l’américain Lockheed Martin et son F-35 qui devrait décrocher le contrat, sauf énième sursaut de dernière minute. Mais visiblement, la messe est dite, et l’Eurofighter anglais ou le Rafale français sont désormais hors course. Reste à savoir comment financer tout ça !

Top Gun à la défense !

Un technicien qui réparait un F-16 sur la base aérienne de Florennes aurait accidentellement déclenché un tir de l’appareil. Heureusement, on ne déplore que deux blessés légers, mais un autre F-16 a été complètement détruit et un second appareil aurait été endommagé.

L’armée attaque Google !

L’armée belge attaque Google Maps en justice. En effet, après plusieurs demandes de floutage de sites sensibles (le QG du Shape, l’OTAN, la base de Kleine-Brogel…) restées sans réponse par le géant d’Internet, l’armée a décidé de s’en remettre à la justice.

Le prince Laurent puni ?

Le prince Laurent ne respecte décidément jamais ce que lui demande le gouvernement. Après moult mises en garde du premier ministre, Charles Michel, le prince est allé, sur invitation de la Chine, célébrer le 90e anniversaire de l’armée chinoise à l’ambassade. Or, pour toute sortie officielle, il est censé prévenir et recevoir l’aval du gouvernement, ce qu’il n’a pas fait. Le roi et le gouvernement envisagent donc de lui retirer une partie ou la totalité de sa dotation royale.