C’est pas la taille qui compte…

Ce n’est pas la taille des frites qui compte ! Les frites, suite à la météo de l’été, sont de plus petite taille qu’à l’accoutumée : on parle d’une réduction de 3 cm en moyenne. De son côté, Paul Magnette a déclaré qu’en cas de majorité absolue du PTB à Charleroi, il quitterait la commune.

Nuls en math !

Une récente enquête a révélé que le niveau des élèves en math était particulièrement médiocre. Ceci expliquerait peut-être les réponses des partis politiques à chaque élection !

Un rorqual échoué sur la plage du Coq !

Un rorqual s’est échoué sur la plage du Coq. A côté de ça, le gouvernement a confirmé la commande de 34 F-35 à Lockheed Martin et le PTB a claqué la porte des négociations pour entrer dans les majorités de Charleroi et Molenbeek.

La FGTB menace de mettre le PS dehors !

Pour la FGTB de Liège, avec en tête Geoffrey Goblet, le PS a fait trop d’alliances avec le MR lors des pactes de majorité après les élections communales. L’organisation syndicale menace donc les sections locales du PS (à Liège et à Verviers pour le moment) de les expulser de leurs locaux ! Pour le syndicat, le PS aurait davantage dû s’allier avec des partis plus à gauche, comme Ecolo ou le PTB.

Elections J-1 !

Plus qu’un seul jour avant les élections communales et provinciales 2018. À Liège, l’actuel bourgmestre PS, Willy Demeyer, espère bien garder sa place, mais la concurrence sera rude, face à Christine Defraigne (MR), Raoul Hedebouw (PTB), Caroline Saal (Vert Ardent) ou encore Carine Clotuche (CDH).

Une rentrée scolaire d’excellence !

C’est la rentrée scolaire, aujourd’hui, et le rythme effréné de l’année va reprendre de plus belle ! D’ailleurs, les politiciens ne seront pas en reste, car avec les élections communales qui se profilent le 14 octobre, on ne manquera pas de d’avoir du rififi à la récré !

Liège : le PTB 3e derrière le PS et le MR

Sondage : à Liège, le PTB se retrouve 3e, derrière le PS et le MR ! Voilà qui devrait faire plaisir à Willy Demeyer et Christine Defraigne, mais moins à Raoul Hedebouw !