Vers un dialogue en Corée ?

La Corée du Nord et la Corée du Sud sont tombées d’accord pour faire un premier sommet et renouer le dialogue. Le monde espère voir un Kim Jong-Un plus mesuré que dans ses joutes verbales avec le président américain Donald Trump.

Le nucléaire : une énergie fossile ?

reacteur-nucleaire-tihange-3

La Belgique peut se targuer d’avoir quelques soucis côté nucléaire. En effet, si aujourd’hui on notait le redémarrage sans encombre du réacteur de Tihange 3, on ne peut que constater qu’hier, 4 réacteurs sur 7 étaient à l’arrêt, et que le 4ème, qui vient de redémarrer, ne semble pas au mieux de sa forme. Alors, Bientôt la fin des centrales de Doel et Tihange ?

Corée du Nord : 101 ans de Kim… et de continuité !

En Corée du Nord, le pouvoir se transmet de père en fils, ou de Kim en Kim. 3 Kim se sont succédés  et on célébré les 101 ans de la naissance du grand père. La communauté internationale est aux aguets, car on craint que le régime nord-coréen ne célèbre cette commémoration par l’envoi d’un missile ou d’un test nucléaire. Les USA ont même dit être prêts à négocier avec la Corée du Nord, si celle-ci faisait un pas vers un apaisement de la tension qui règne, entre le Japon, la Corée du Sud et la Corée du Nord. En tout cas, Kim Jong Un n’aura pas changé la ligne de ces prédécesseurs !

Coree du Nord nucleaire

La Corée du Nord menace toujours d’une guerre thermo-nucléaire !

La Corée du Nord continue de se faire de plus en plus menaçante envers la Corée du Sud (toujours officiellement en guerre depuis 1953) et le Japon, arguant faire vivre à la péninsule coréenne une guerre thermo-nucléaire. Le Japon a déployé des batteries anti-missiles en cas d’attaque, tout comme le gouvernement de Séoul, qui prend des mesures préventives. Les Etats-Unis, également menacés par le régime communiste de Pyongyang, se veulent rassurant, indiquant que la dictature de Kim Jun Un n’a pas les capacités militaires qu’elle prétend. En attendant, la menace pèse toujours…

Coree du Nord guerre nucleaire

Fukushima : quel bilan 2 ans après ?

Le Japon célèbre ce 11 mars, les deux ans de la catastrophe qui a touché l’île : le Tsunami dévastateur et la catastrophe nucléaire de la centrale de Fukushima. Le bilan humain a été très lourd, plus de 19.000 morts. Depuis, l’île s’est reconstruite, mais la menace de l’atome est toujours bien réelle et la zone d’exclusion et de quarantaine, autour de la centrale, risque encore d’avoir de beaux jours devant elle…

fukushima 2 ans