Le prince Laurent puni ?

Le prince Laurent ne respecte décidément jamais ce que lui demande le gouvernement. Après moult mises en garde du premier ministre, Charles Michel, le prince est allé, sur invitation de la Chine, célébrer le 90e anniversaire de l’armée chinoise à l’ambassade. Or, pour toute sortie officielle, il est censé prévenir et recevoir l’aval du gouvernement, ce qu’il n’a pas fait. Le roi et le gouvernement envisagent donc de lui retirer une partie ou la totalité de sa dotation royale.

Hong Kong : épine chinoise !

Hongkong-parapluies

La contestation se renforce tous les jours à Hong Kong, pour ce qu’on appelle désormais « la révolte des parapluies ». L’ancienne colonie britannique, rétrocédée à la Chine, réclame plus d’autonomie et un système d’élections plus démocratique. Pékin craint que s’il doit faire des concessions, cela ne s’étende à d’autres régions du pays. Le gouvernement chinois renforce ses mesures de sécurité, et hier, il se murmurait que la Chine pourrait envoyer l’armée pour dissoudre les contestataires. Alors, Hong Kong futur nouveau Tian’anmen pour le parti communiste chinois ?

Les Pandas de Pairi Daiza, visibles dès le 5 avril !

Ca y est, les deux pandas géants prêtés par la Chine au parc animalier de Pairi Daiza, sont arrivés. Ils ont visiblement fait bon voyage, et ont été accueillis par deux fois en grandes pompes, par le premier ministre, l’ambassadeur chinois, et toute un kyrielle de journalistes et de curieux. Les Pandas doivent cependant rester en quarantaine, pour s’acclimater et que leur santé soit au top. Malgré leur taille, il s’agit d’animaux relativement fragiles. Les Pandas seront visibles au public au parc de Pairi Daiza dès le 5 avril 2014 ! A parier qu’Elio Di Rupo, le premier ministre, lancera la campagne électorale du PS ce jour-là…

Pandas-Pairi-Daiza-Elio-Di-Rupo

Les chinois sont arrivés sur la Lune !

La première mission lunaire de la Chine a atteint le sol de notre satellite sans encombres ! C’est le premier alunissage depuis la dernière mission Apollo ! Pour l’empire du milieu, il s’agit d’une grande victoire et d’un grand pas en avant vers un vol habité d’ici quelques années. Leur robot, baptisé Lapin de Jade, va commencer l’exploration de la Lune sous peu, et fournir une batterie d’informations ! A quand une usine sur la Lune ? 😉

chinois-lune-lapin-de-jade

Le Premier Ministre et les Affaires Étrangères espionnés par la Chine !

C’est confirmé, les cabinets du premier ministre Elio Di Rupo, et les affaires étrangères de Didier Reynders ont bel et bien été espionnés par la Chine ! Les intrusions constatées il y a quelques mois sont bien l’oeuvre de pirates mandatés par le pays. Si le premier ministre n’a pas déposé plainte, les affaires étrangères, elles ont réagit. Enfin, il est étonnant de constater cette intrusion vu les bonnes relations entretenues par la Belgique et la Chine. Info De Morgen et Het Laatste Nieuws.

espion-chine-di-rupo-reynders

Le cabinet d’Elio Di Rupo aurait été aussi hacké !

Après Belgacom, c’est au tour d’un cabinet ministériel. Il y a quelques mois, le cabinet du premier ministre, Elio Di Rupo, a subi une sérieuse intrusion ! Les soupçons pèsent sur la Chine, qui aurait installé des logiciels pirates afin d’espionner le cabinet. Alors, la Chine a-t-elle mis des « pandas de Troie » en Belgique ? Toujours est-il qu’aux dernières nouvelles, Elio Di Rupo n’a pas déposé de plainte…

Elio-di-rupo-chine-panda

Qui a espionné Belgacom ?

Belgacom a été espionné, l’histoire semble ne plus faire aucun doute. La question que se pose tout le monde, maintenant, c’est par qui ? On a d’abord parlé de la NSA américaine, puis d’Israël… Voilà qu’on évoque la Chine… Puis qui ? La Russie ? L’Iran ? Affaire à suivre, puisque hier, on dénonçait le double jeu du président de Belgacom, Michel Moll, qui serait également conseillé de Huawei, entreprise chinoise de téléphone, soupçonnée d’espionnage…

Belgacom

Des armes chimiques ont bien été utilisées en Syrie !

John Kerry, secrétaire d’état, l’a annoncé hier, de manière très ferme : selon les États-Unis, des armes chimiques ont bel et bien été utilisées en Syrie contre des civils. Le reste du monde est partagé : certains sont favorables à des frappes chirurgicales contre des cibles stratégiques et poussent les USA à intervenir (comme la Grande-Bretagne et la France) d’autre restent septiques et souhaiteraient plus d’infos sur ces armes… Bien entendu, derrière la Syrie et Bach Al-Assad, plâne les ombres de la Russie et de la Chine, alliés inflexibles qui pourraient bien faire réfléchir à deux fois Barack Obama !

syrie-gaz