Michel II enchaîne déjà les obstacles !

À peine lancé, le gouvernement Michel II enchaîne déjà les obstacles : la N-VA réclame une motion de confiance, le PP brandit la motion de méfiance et la FGTB savoure sa semaine d’actions qui s’achèvera en apothéose vendredi, prévue de longue date mais qui n’aurait pas pu mieux tomber.

Michel II : le retour de l’orange bleue

Après le départ de la N-VA du gouvernement de Charles Michel, ce dernier a décidé de continuer à avancer, malgré son gouvernement minoritaire. Va-t-il réussir son numéro d’équilibriste ?

Élections : plus qu’une semaine !

A une semaine des élections communales et provinciales, la campagne bat son plein et les candidats inondent les réseaux de leur présence ! Et le sur-collage sur Facebook, on en parle ??

2018 avec Charles Michel !

Charles Michel entame 2018 de façon sereine. Pour lui, la N-VA ne tire pas les ficelles, Theo Francken ne lui a pas menti, et il lui arrive d’être en désaccord avec Bart De Wever. Pour lui, c’est surtout l’opposition qui crée de fausses polémiques. Pour lui, seuls les résultats comptent, comme la création de 300.000 emplois.

MR, N-VA, CD&V et VLD valident les accords !

begov-sans-les-socialistes

Hier soir, les 4 partis composant la future coalition gouvernementale, le MR, la N-VA, le CD&V et le VLD, ont validés les accords de majorités à la majorité et dans la joie. Si ce n’est quelques groupes de syndicats qui ont fait un peu de bruits devant les congrès, rien n’a pu entacher la bonne  ambiance qui régnait. On connaîtra le casting complet demain, mais ce devrait être Charles Michel le prochain premier ministre. Bart de Wever s’est fendu d’une ou l’autre petite pique, à l’attention des socialistes, qui ne se modèrent guère plus.

Belgique : le gouvernement Michel Ier !

gouvernement-charles-michel-ier

Voilà, au terme d’un marathon de 2 jours, la Belgique peut se targuer d’avoir (presque) un gouvernement ! L’accord devrait être dévoilé sous peu. Charles Michel, MR, devrait sans surprise devenir le prochain premier ministre. Le PS a d’ores et déjà fourbi ses armes, et les critiques vont bon train !

Un premier ministre libéral pour le 16 ?

suedoise-negociations-premier-liberal

Voilà, la Belgique a son commissaire européen, ce sera la CD&V Marianne Thyssen ! Le parti de Kris Peeters lâche donc le poste de premier ministre… qui devrait revenir à un libéral, soit du MR, soit du VLD ! Les 2 favoris actuels sont donc Charles Michel et Maggi De Block, qui a l’avantage d’être aussi populaire au Nord qu’au Sud du pays. Didier Reynders, pourtant un moment pressenti pour les deux postes, semble être le grand perdant de ces négociations ! Mais attention, rien n’est fait et le poste de premier ministre reste bel et bien à pourvoir ! Et vous, un pronostique ?